2017 Biennale épHémères #6 : Jean-François NOBLE

 

Biennale épHémères 2017, 6ème édition
24 juin – 30 septembre 2017

Art et patrimoine en vallée de Dordogne

 

Jean-François NOBLE
Saumon becquart à l’échelle du ciel

Une œuvre foisonnante en plusieurs pièces, en lien avec le saumon de la rivière Dordogne…
On y retrouve les références au travail de Jean-François Noble depuis ses débuts : entre autres, la Préhistoire (notamment la main peinte sur les parois des grottes du Périgord), l’oie périgordine (notion ici élargie aux animaux du secteur), le conteur d’histoires et de légendes,,. et une bonne dose d’humour !

  • avec les apprentis-chaudronniers (RCI-1) du Lycée des métiers Sud–Périgord Hélène Duc de Bergerac : Ayoub, Esteban, Cochise, David, Enzo, Luca, Mathis, Pierre, Raphaël, Romuald, Yann, Yoann, et Olivier Chiarla leur professeur.
    Cliquez sur une photo pour entrer dans la galerie.
    Cliquez sur la croix en haut, à droite pour refermer.
  • avec Michel Loiseau, montages photographiques sur bâches et panneaux

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans les textes anciens, le mot poisson est presque toujours synonyme de saumon.

Dans certains textes irlandais, on raconte que sur les bords d’une fontaine pousse un coudrier couvert de noisettes écarlates, dites noisettes de la sagesse. Elles tombent dans l’eau de la fontaine et les saumons qui s’en nourrissent acquièrent tout le savoir du monde. La légende prétend que, quiconque mange la chair de ces poissons porteurs de connaissance et de sagesse, entre en possession de tous les savoirs…

Au temps préhistorique, les hommes du paléolithique le pêchaient en abondance dans la Vézère. En témoigne, sur les parois de la grotte de « l’abri du poisson » près des Eyzies, un grand saumon becquart à la mâchoire retroussée, gravé et sculpté, datant de – 25 000 ans. Ce serait l’une des plus anciennes représentations de poisson de l’art pariétal connue au monde.

Le saumon photographié qui figure sur l’installation artistique du site de Tuilières fréquente aujourd’hui la rivière Dordogne. Il fait l’objet d’une attention toute particulière par tous ceux* qui veillent sur la faune aquatique…

Comme le sanglier, l’ours et le cerf, le saumon fait partie des animaux primordiaux de la religion druidique, tous porteurs de sagesse et de science.

Ces légendes, ces écrits, ces traces révèlent le lien qui, de tous temps, unit l’homme à l’animal.

L’œuvre, réalisée avec les apprentis** en chaudronnerie, témoigne que l’art reste le lien entre le temps, l’histoire et le monde.

Jean-François Noble

* association Migado en lien avec EDF-GEH

** Jean-François Noble et les apprentis-chaudronniers (RCI-1) du Lycée des métiers Sud–Périgord Hélène Duc à Bergerac : Ayoub, Esteban, Cochise, David, Enzo, Luca, Mathis, Pierre, Raphaël, Romuald, Yann, Yoann, et Olivier Chiarla leur professeur

 ♥ Notre coup de coeur des épHémères…

et COUP DE COEUR Solidaire de la Fondation SNCF en 2015.
Pour chaque édition depuis 2011, un artiste réalise son œuvre en collaboration avec les « apprentis-chaudronniers » du lycée des Métiers Sud Périgord de Bergerac
, à la demande de leur professeur de chaudronnerie, Olivier Chiarla.
Les lycéens ont ainsi travaillé avec COSTA (2011), Marco DESSARDO (2013) et Pierre LABAT (2015). Cette année, c’est Jean-François NOBLE qui réalise son œuvre avec les Jeunes.

Installation de l’œuvre

Par Jean-François NOBLE avec l’aide
– de son fils Emilien,
– de David, Esteban et Mathis « apprentis-chaudronniers » au lycée des Métier Sud Périgord-Hélène Duc et de leur professeur Olivier Chiarla,
– de Hugues et Pascal pour Les Rives de l’Art
– de Sylvain Bourget, régisseur de la Biennale épHémères #6

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Jean-François NOBLE, artiste invité par Les Rives de l’Art

Clic… page artiste invité ; EPHEMERES 2010 Jean-François Noble photo Les Rives de l’Art

Site choisi : St Capraise de Lalinde, au barrage-usine Hydroélectrique de Tuilières


Construit entre 1905 et 1908, le barrage EDF de Tuilières est un des plus anciens sites hydroélectriques de la vallée de la Dordogne. Il répond aux besoins annuels en électricité d’environ 60 000 habitants.

Site expérimental pour la migration des poissons, il est équipé d’installations hors du commun. La visite de l’ascenseur à poissons permet ainsi d’observer les poissons migrateurs et de s’informer sur leur parcours. Dans l’Espace EDF, situé à proximité immédiate du barrage, un guide vous fera découvrir les différents moyens de production d’électricité et les mesures mises en œuvre pour la protection de la faune et de la flore.

Mémo guide du barrage EDF de Tuilières

Presse

  • Journal Sud Ouest 3 juillet 2017

Clic… agrandir en pdf

 

22 juin 2017

  • Journal Sud Ouest 7 juin 2017

Clic…. agrandir

  • Journal Le Démocrate indépendant de Bergerac 8 juin 2017

Clic… agrandir

Les artistes de la Biennale épHémères #6
projets, œuvres installées durant la Biennale 2017

Elvire BONDUELLE

Christophe DOUCET

Rainer GROSS

Jean-François NOBLE

Laurent PERBOS

Benoît SCHMELTZ

Elsa TOMKOWIAK

Retrouvez-nous surfacebook                                                                                                              

Biennale épHémères 2017 #6                                                   Les Biennales épHémères

haut de page