2020 épHémères-entrActe #5 : Jean-François NOBLE, barrage de Mauzac

entre deux Biennales épHémères, l’entrActe !
fin juillet – fin septembre 2020

Barrage de Mauzac
passe à poissons

Jean-François NOBLE
Saumons à l’échelle de Mauzac, célestes et périgourdiens

♦ L’oeuvre

« Saumons à l’échelle de Mauzac, célestes et périgourdiens »

Heureux qui, comme un poisson, revient boire sa première eau, de retour d’un beau voyage où il a dû gravir tous les degrés de l’échelle de la connaissance.
A Mauzac, le saumon, dans sa remontée paisible de la rivière Dordogne, franchit grâce à une autre échelle ce qui n’est plus un obstacle.
Il est assez leste, alors il devient céleste, doué d’un savoir éternel gravé dans sa mémoire…, sur le plafond de l’abri du poisson (1) …, sur le bois de renne de Lortet (2)…
Mes mains sont recouvertes de ses écailles comme une empreinte en négatif sur la paroi d’une grotte ; elles apparaissent sur son dos comme l’emblème d’un poisson périgourdien (3) inspiré.

1- « L’abri du Poisson » est une grotte ornée située dans le vallon de Gorges d’Enfer, aux Eyzies-de-Tayac. La grotte est inscrite au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco et doit son nom à l’une des plus anciennes et très rares représentations de poisson en art pariétal
2- Dans la grotte de Lortet (Pyrénées) ce bois gravé de renne est un chef d’œuvre de l’art magdalénien : il représente trois cerfs qui semblent fuir et traverser une rivière peuplée de saumons. Ce genre de scène est très rare dans l’art paléolithique.
Ces grottes sont aujourd’hui protégées et fermées.
3-) Périgourdien : néologisme composé de périgordien, période du paléolithique supérieur et périgourdin, habitant du Périgord.
Jean-François Noble,
juillet 2020

♦ Le lieu

Barrage de MAUZAC – la passe à poissons  

Après un an de travaux*, la passe à poissons située en rive droite du barrage de Mauzac est opérationnelle. Elle permet le franchissement piscicole du barrage pour toutes les espèces migratrices présentes dans la rivière Dordogne.
Ce projet complexe, porté par EDF, a été mené en concertation avec différents acteurs du territoire** car il importait de concilier la préservation de la vie piscicole et l’exploitation d’un aménagement hydroélectrique tel que celui de Mauzac.
Les dimensions de cette passe sont impressionnantes : 70 m de long pour un linéaire de 140m, 13,50m de large, 22 bassins de 4,5mx5m. L’eau s’y écoule à un débit de 2m3/s et la chute totale est fractionnée en 23 étapes de 25 cm de hauteur.
Au-delà de ces chiffres, les acteurs du projet ont souhaité adapter cette structure à chaque espèce. Ainsi, la largeur des fentes de 40 cm convient à l’alose, qui empreinte difficilement les passes plus étroites. La rugosité de fond permet un meilleur franchissement pour les poissons qui nagent au fond de la rivière. Des plans inclinés ont été installés de manière expérimentale pour l’anguille. Cette passe est équipée d’un local vidéo pour le suivi des poissons et une attention particulière est portée au saumon.
La prochaine étape est de mesurer l’attractivité piscicole de cette installation. Sur le plan hydraulique, des tests seront effectués pour régler l’alimentation du débit réservé par les clapets.
L’objectif est de rendre l’entrée piscicole la plus visible possible pour les poissons.

* Travaux financés par EDF et Agence de l’eau Adour Garonne
Travaux réalisés par l’entreprise Hydrostadium (groupe EDF) maître d’œuvre spécialiste de l’ingénierie de parcours eau vive et ingénierie de l’hydroélectricité, l’entreprise VERITAS, coordinateur Sécurité et les agents EDF du groupement d’usines de Tuilières.
**Acteurs du territoire :
– Epidor – Etablissement public territorial du bassin de la Dordogne
– AFB – Agence française de la biodiversité
– Migado – Migrateurs Garonne Dordogne Charente Seudre, expertise dans le système de comptage des poissons
– Fédération de pêche de la Dordogne

Dordogne : la nouvelle passe à poissons du barrage de Mauzac mise en eau, article du jounal Sud Ouest du 26 juin 2020, par Grégoire Morizet
Vidéo. En Dordogne, découvrez la nouvelle passe à poissons du barrage de Mauzac article du jounal Sud Ouest du 26 juin 2020, par Grégoire Morizet


♦ La page de l’artiste invité


♦ Installation de l’œuvre
27 août

> Installation : Jean-François Noble assisté de Emilien Noble, avec Michel Loiseau, photographe
1ère partie de l’oeuvre le long de la passe à poissons vers le barrage ; 2nde partie de l’oeuvre, au pied de la passe à poissons

Ce diaporama nécessite JavaScript.

> Réunion technique le 5 août : l’artiste Jean-François Noble, l’imprimeur, M. Garigues responsable EDF des barrages de Mauzac, Tuilières et Bergerac.

 


♦ Infos pratiques

  • Barrage de Mauzac (Dordogne), passe à poissons
    Accès libre et gratuit
    Toujours accessible
    Stationnement dans le village de Mauzac ou le long du Canal de Lalinde

Clic… agrandir !


♦ Partenaires et soutiens

> Ministère de la culture
   Direction Régionale des Affaires Culturelles de Nouvelle Aquitaine (DRAC)

> Conseil régional de Nouvelle Aquitaine  

> Conseil départemental de la Dordogne

> Communauté d’Agglomération Bergeracoise (CAB)

> Cave de Monbazillac, propriétaire du Château de Monbazillac

> Château de Tiregand

 > EDF Hydro Dordogne


L’association Les Rives de l’Art est membre de ASTRE – Réseau des Arts plastiques et visuels en Nouvelle Aquitaine.


Retrouvez Les Rives de l’Art sur facebook

 

épHémères-entrActe #5

haut de page