Gustave Caillebotte Les Raboteurs de parquet 1875

« Les raboteurs de parquet », 1875, Gustave Caillebotte ; Musée d’Orsay, Paris.
Caillebotte est un peintre lié au mouvement impressionniste, de famille fortunée ce qui lui a permis d’acheter des tableaux de ses amis pour les aider à vivre et se faire connaître. Il a fait don de sa collection à l’état français à sa mort en 1894, époque où l’Impressionnisme n’est pas encore reconnu. Sur 67 œuvres, 37 seulement seront acceptées après une lutte très âpre. L’académie des Beaux-Arts proteste officiellement « offense à la dignité de notre école ». Jean Léon Gérôme, sculpteur et peintre référent de la peinture académique, membre de l’Académie des Beaux-Arts, écrira dans le Journal des Artistes : «Nous sommes dans un siècle de déchéance et d’imbécillité. C’est la société entière dont le niveau s’abaisse à vue d’oeil. Pour que l’Etat ait accepté de pareilles ordures, il faut une bien grande flétrissure morale.»
Aujourd’hui, ces œuvres des Impressionnistes sont considérées comme majeures dans l’histoire de l’Art.