2019 Soirée de l’art : conférence ‘postures d’artistes’ par Christian Pallatier

Conférence
Postures d’artistes – philanthrope et bienveillant
de la posture au portrait

Mardi 4 juin
Château de Monbazillac, pavillon culturel

Conférencier : Christian PallatierHistorien d’art – Commissaire indépendant
Directeur de Connaissance de l’art contemporain

→ Le cycle de conférences Postures d’artistes proposées par Connaissance de l’art contemporain

La bonne posture est celle que l’on peut tenir indéfiniment ! Combien de temps peut-on tenir debout, marcher sans douleur ou peindre sans bouger ? Pour l’artiste comme pour nous, le facteur temps semble épuiser la « bonne posture », que l’on soit pince-sans-rire, franc-tireur, bâtisseur, ou philanthrope…
Pour cette nouvelle saison, nous avons pris le parti de figer les artistes dans telle ou telle attitude. Mais si l’on est attentif, la logique les fait, en moins de temps qu’il n’en faut pour se détendre, se retrouver dans la posture suivante. Contorsionnistes, ils ne perdent jamais l’occasion de nous emmêler les pinceaux et de brouiller les pistes. Mesdames, Messieurs les artistes, prenez la pause un instant ! L’image restera volontairement floue pour éviter tout jugement définitif et absolu.
Accessible, chacun de ces rendez-vous pourra sembler ludique, mais n’en sera pas moins fécond. Ensemble, ils révéleront la richesse des propositions des artistes contemporains et en appelleront à votre propre façon de percevoir, sans jamais s’interdire les retours dans l’histoire de l’art et la convocation d’autres domaines que celui de l’art proprement dit. Prendre ces rendez-vous, c’est choisir d’aborder l’art avec simplicité, sans simplification. En position !

→ De la posture d’artiste au portrait

Il y a celui qui pose et face à lui, l’artiste. Aux aguets, il tente de déchiffrer entre les lignes de la simple apparence. Dans les arts plastiques, on n’emploie pas le terme de portrait pour la sculpture, et pourtant la chose y existe, mais on dit tête, buste ou statue ; portrait se dit pour une œuvre en deux dimensions, peinture ou dessin. Le portrait est donc déjà une interprétation, une transcription, un choix pour rendre l’extérieur d’une personne. Bien qu’uniquement visuel, le portrait peut rendre très sensible la personnalité intérieure du modèle – expression de la physionomie, pose, etc. Tout retentit dans le portrait, les conflits, les doutes…

Dans un texte essentiel, Antonin Artaud dit chercher en dessinant ses visages « le secret d’une vieille histoire humaine qui a passé comme morte dans les têtes d’Ingres ou d’Holbein ». De Giacometti à Lucian Freud, le portrait se place ainsi à l’articulation de l’individu et de la société. Nous croiserons Rineke Dijkstra, Sam Taylor-Wood, Doug Aitken… et bien d’autres en quête d’une vérité toujours plus fugace qu’elle s’efface au moment où elle apparaît. Ne faut-il pas une dose certaine de philanthropie et de bienveillance pour tendre son propre miroir à l’humanité ?  Christian Pallatier


> Partenariats et Soutiens

     2015 logo Conseil Departemental Dordogne     

logo Cave Monbazillac    

L’association Les Rives de l’Art est membre de ASTRE – Réseau des Arts plastiques et visuels en Nouvelle Aquitaine.


Retrouvez Les Rives de l’Art sur facebook

Les Soirées de l’Art                                                                                                      Haut de page