2018 Rencontre avec COSTA et visite de son atelier pour fêter « l’Anniversaire de l’Art »

 

♦ COSTA… sculpteur atypique
Atelier de l’artiste à Calviac en Périgord

1er février 2018

l’accueil chaleureux de COSTA !

>Son histoire

Fils d’immigrés portugais installés à Sarlat (Dordogne-Périgord), rien ne le prédestinait à devenir artiste. Pourtant, aujourd’hui ses œuvres sont exposées dans le monde entier.
Costa a voulu « devenir artiste » très jeune, en découvrant les sculptures et compressions de l’artiste César. Mais il a d’abord œuvré plusieurs années comme stewart, notamment sur le Queen Elizabeth 2.
L’idée d’utiliser dans son art la palette de couleurs des panneaux de signalisation routière lui est venue lors d’une escale aux Etats-Unis.
Passionné par la sculpture de César, je cherchais un support, une matière métallique encore jamais utilisée. C’est à Los Angeles, sur une aire de repos, que l’idée m’est venue. Un couple avait récupéré un panneau de «speed limit» et l’avait posé sur des pierres pour s’en servir de table de pique-nique. Ce fut le déclic. J’avais trouvé la matière que je cherchais.
Fernando Costa a alors quitté son métier de steward. Il est entré en contact avec des directions de l’équipement départementales afin de récupérer les panneaux de signalisation mis au rebut. Et petit à petit, Fernando Costa est devenu COSTA dans le monde de l’art.

> Son matériau de prédilection

Costa récupère les panneaux émaillés de signalisation auprès des services des Directions Départementales de l’Equipement, ou de la RATP, ou encore il les chine dans les vide- greniers, ce qui est plus rare…
Il les coupe, il les chauffe, il les soude, il les assemble : peu de perte, pratiquement tout est utilisé.
D’abord, il « sculpte des histoires » en utilisant les chiffres, les lettres, les mots, les dessins (voir plus bas dans la page)… Avec les chutes colorées, il crée ensuite des sculptures monochromes.

Dans l’atelier et l’entrepôt

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La salle d’exposition de ses œuvres, attenante à son atelier

> Certaines sculptures racontent une histoire.

Costa nous a ainsi retracé avec beaucoup d’émotion l’histoire de Simone Veil (sur un diptyque), avant de nous emmener sur le Tour de France de 1967 (décès de Tom Simpson au Mont Ventoux), puis à Londres, pour retrouver les Beatles à Abbey Road ou encore, rue Copernic à Paris

> Quelques sculptures différentes

Ces sculptures « en empilement », en métal découpé au laser puis émaillé, reprennent des éléments de panneaux de signalisation : à vous de les retrouver !

Et en écho, une grande sculpture à l’extérieur… Sculpture, COSTA

> COSTA et Les Rives de l’Art

COSTA, artiste invité par Les Rives de l’Art :

EPHEMERES 2011 : installation au pont levant, Saint-Capraise de Lalinde, Dordogne, avec les apprentis-chaudronniers du Lycée des métiers de Bergerac

une oeuvre, une heure et un artiste, décembre 2011 : rencontre avec COSTA

épHémères-entrActe 2012 : exposition COSTA (nombreux monochromes) et « les ateliers d’épHémères »

> Site internet de Fernando COSTA

Fernando COSTA 2012 (15)

♦ « Anniversaire de l’Art », le 17 janvier
Robert FILLIOU

« L’Anniversaire de l’Art » est un évènement annuel inventé par l’artiste français Robert Filliou en 1963.
Robert Filliou suggéra qu’il y a 1 million d’années, il n’y avait pas d’art. Mais un jour, le 17 janvier pour être précis, l’Art est né. Selon Robert Filliou, cela arriva quand quelqu’un laissa tomber une éponge sèche dans une seau d’eau…
Robert Filliou proposa un anniversaire public pour célébrer la présence de l’Art dans nos vies. Extrait du site  internet Art’s Birthday (traduit de l’anglais)

Le réseau FUSEE, réseau des acteurs de l’art contemporain en Aquitaine, a repris cette idée : depuis 2017, il a proposé à ses adhérents d’organiser des manifestations autour de l’art le 17 janvier de chaque année.
Les Rives de l’Art sont membres du réseau FUSEE.

 

Retrouvez Les Rives de l’Art sur facebook

Une œuvre, une heure et un artiste                                                                          haut de page