Artiste exposé : Rip HOPKINS

 

Photographe anglais

Biographie sur le Site de la Galerie Le Réverbère (extrait)
Né en Angleterre en 1972, Rip Hopkins a fait ses études supérieures à l’Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle à Paris.
En collaboration avec Médecins sans frontières, il réalise des reportages photographiques et des documentaires sur les populations en danger aux quatre coins du monde.
En 1996, il devient membre de l’Agence Vu. L’année suivante, il est lauréat de la bourse Mosaïque, du prix Kodak du jeune photo reporter et de l’Observer Hodge Award. En 2000, il obtient la bourse de la fondation Hachette, qui lui permet de réaliser une recherche photographique au Tadjikistan. Avec ce travail, il gagne le prix de la Fondation HSBC pour la Photographie, grâce auquel le livre Tadjikistan Tissages est édité chez Actes Sud en 2002. La même année, il est exposé par la galerie Le Réverbère à la FIAC puis à Paris Photo en 2003 et 2004 et obtient la bourse du FIACRE qui lui permet de réaliser le livre Déplacés, paru aux Editions Textuel en 2004…

« A propos » sur le site de Rip Hopkins (extrait) ainsi que sur le site de l’agence Vu
… À la frontière entre photographie documentaire et expression artistique, son travail est abondamment exposé et publié. Ainsi, il dit avoir « choisi d’évoluer dans le domaine artistique tout en révélant une approche documentaire sur des contextes réels. »
Aujourd’hui, Rip Hopkins s’est mis en quête de nouveaux espaces d’expression tout près de lui. Les images qu’il crée donnent une vision peu banale de notre société. Il se concentre avec une grande finesse sur la pratique de la couleur et passe avec une totale liberté du paysage à la mise en scène ou au portrait.
Tout en répondant à des commandes pour la presse, les institutions, la publicité, il développe des projets personnels explorant toujours les limites, les possibles, les surprises de la photographie. Son travail figure dans des collections publiques et privées internationales…

 

Exposé par Les Rives de l’Art

Dans le cadre de « Vies d’ici – Vues d’ailleurs »
20 ans de résidences en Dordogne
2016-residences-20-ans-visuel-01« Gens d’ici, gens d’ailleurs »
Exposition
26 septembre – 30 novembre
Château de Monbazillac

Artistes
Sylvain BOURGET, Rip HOPKINS, Florent LAMOUROUX

À côté du travail insolite de Sylvain Bourget où se mêlent réalisme et burlesque, les photos de Rip Hopkins trouvent leur juste place. Le photographe britannique a réalisé lors de son séjour à Ribérac une série de portraits de ses congénères vivant en Périgord dans des décors, des postures ou des situations peu conventionnelles. Agence culturelle Dordogne-Périgord

2016-residences-gens-dici-gens-dailleurs

La Résidence d’artiste de Rip HOPKINS à Ribérac (Dordogne) en 2009/2010

rip-hopkins-200-serie-another-country-extrait

rip-hopkins-200-serie-another-country-extrait

– Article du journal Sud Ouest du 26/06/2010 : En Ribéracois, au pays du bonheur, Chantal GIBERT
– Article du journal Sud Ouest du 6/07/2010 : Excentriques British, Chantal GIBERT
– Un livre, Another Country, les britanniques en France, a suivi l’exposition des photographies réalisées durant la résidence.
Rip Hopkins propose un travail personnel et documentaire sur la réalité et les fantasmes des Britanniques expatriés en France dans le Périgord. 68 portraits et mises en scène, des images originales, tantôt burlesques, tantôt poétiques, troublantes ou oniriques, et toujours complices avec ses «modèles» (extrait du dossier de presse du livre)
Page de l’agence VU, consacrée aux photographies de Another Country – les britanniques en France

En savoir plus

Site internet de Rip HOPKINS

Site internet de l’agence VU
Site internet de la galerie Le Réverbère (Lyon)
logo-galerie-le-reverbere
Une interview de Rip HOPKINS sur le site de la FNAC, en 2012, Sensualité et portraits de famille à la FNAC des Ternes !

Tous les artistes invités
logorives de l'art- grandTRANSPARENT

haut de page