2015 Biennale EPHEMERES #5 : installations des oeuvres

En général, on présente au public seulement l’oeuvre finie, installée…
Un peu comme si le processus allant du projet à l’installation de l’oeuvre, en passant par sa création, sa réalisation, ne pouvait intéresser le public ou devait rester un mystère.
Aux Rives de l’Art, nous avons choisi de partager ces moments de réalisation et d’installation des oeuvres présentées par les artistes des EpHémères. Avec leur plein accord, évidemment !
Ces temps-là sont des temps forts, si riches, si denses en travail, technicité, concentration, regard artistique, réflexion et adaptation, mais aussi en émotions, échanges, bonne humeur et convivialité que nous souhaitons les faire partager à ceux qui viennent nous lire.

Lors des Biennales EpHémères, pour créer, réaliser et installer leurs oeuvres in situ, les artistes ont besoin de l’aide :
– des apprentis-chaudronniers du lycée des métiers Sud Périgord de Bergerac
– des bénévoles de l’association Les Rives de l’Art
– d’employés des différents villages, intercommunalités ou du Château de Monbazillac
En 2015, ils ont aussi pu bénéficier du soutien technique de l’Agence Culturelle Dordogne-Périgord ou de l’aide ponctuelle d’agents EDF.au barrage de Tuilières.

Suivez-nous… dans la transformation de barres de métal en cercles à taille humaine puis en sculptures, ou de la salle d’un château en atelier d’artiste…
Suivez-nous de travaux de couture en collage de plumes, d’échelles en nacelle (qui peut rester coincée en sécurité en position haute… si si !), du maniement de la barre à la mine dans une terre collante au vissage de meubles géants (sous un soleil de plomb la plupart du temps !)…
Et voyez peu à peu apparaître l’oeuvre que l’artiste seul avait rêvée puis transformée en projet.

Cliquez sur une miniature pour entrer.

2015 Ephémères Installation  2015 Ephemeres Installation  2015 Ephémères Installation

2015 Ephémères Installation  2015 Ephémères Installations  2015 Ephémères Installation

16 juin 2015

Un problème écologique concernant les eaux du lac de Lanquais oblige les autorités à la fermeture et l’assèchement du site. Cette décision imprévisible et soudaine nous oblige, à regret, au retrait de l’œuvre de Vincent OLINET.
En accord avec l’artiste et compte-tenu de l’intégration parfaite à ce lieu, il n’a pas été possible, à quelques jours du vernissage, de trouver un site offrant les mêmes attraits.
De ce fait, l’exposition et la balade du 18 juillet à Lanquais sont annulées.

Merci à Vincent OLINET de s’être quand même déplacé en bergeracois le jour où il aurait dû installer son oeuvre : sa présence fut un court mais réel plaisir pour tous ceux qu’il a rencontrés.

Accueil Biennale Ephémères #5                                                                        haut de page