2015 BIENNALE EpHémères #5 : Vincent OLINET

Art et patrimoine en vallée de Dordogne
20 juin – 30 septembre 2015

16 juin 2015

Un problème écologique concernant les eaux du lac de Lanquais oblige les autorités à la fermeture et l’assèchement du site. Cette décision imprévisible et soudaine nous oblige, à regret, au retrait de l’œuvre de Vincent OLINET.
En accord avec l’artiste et compte-tenu de l’intégration parfaite à ce lieu, il n’a pas été possible, à quelques jours du vernissage, de trouver un site offrant les mêmes attraits.
De ce fait, l’exposition et la balade du 18 juillet à Lanquais sont annulées.

Merci à Vincent OLINET de s’être quand même déplacé en bergeracois le jour où il aurait dû installer son œuvre : sa présence fut un court mais réel plaisir pour tous ceux qu’il a rencontrés.

Vincent OLINET
entre rêve et désillusion…

2015 projet de Vincent OLINET à Lanquais

© Vincent OLINET, Galerie Laurent Godin, 2008

Après le bassin des Tuileries à Paris et les canaux d’Amsterdam, Vincent OLINET pose avec délicatesse « pas encore mon histoire » sur l’eau de lac de LANQUAIS, au pied du château.
Ce jeune artiste aime les installations spectaculaires, parfois merveilleuses mais souvent fragiles.

à propos de l’artiste, Vincent OLINET

Réside à Paris

Vincent Olinet donne à ses œuvres des titres qui sont comme des débuts d’histoire. Ses œuvres s’apparentent à un incessant voyage entre imaginaire et réalité.
« Mes titres arrivent souvent quand j’écris sur mes travaux en devenir ou dois faire un bref compte-rendu. Des phrases, des jeux de mots, une alchimie du langage se fait et j’invente un titre. Parfois, j’entends un commentaire sur mon propre travail que je réutilise. J’ai aussi des titres en attente… de l’œuvre. Pour « Pas encore mon histoire » exposé dans le jardin des Tuileries durant la Fiac 2009, je racontais que c’était le début du conte de fées ou la fin, tout en étant autobiographique. C’était une histoire d’histoire et la mienne. »

L’univers bâti par l’artiste emprunte à l’image enfantine et au monde féerique, leur puissance
universelle et leur fort pouvoir métaphorique. Ainsi, les œuvres de Vincent Olinet s’appréhendent dans une lecture double qui, de l’apparence au détail, nous fait passer de l’admiration béate teintée d’une certaine forme de nostalgie, à un léger malaise.
Vincent Olinet montre comment les images stéréotypées d’un monde merveilleux et féerique
véhiculées par les marchands de rêve se heurtent à une réalité où l’apparence ne sert souvent
qu’à tromper, faussant le regard que l’on porte sur les autres et sur soi-même, masquant le vide derrière le clinquant…
A méditer mais, avant tout, à voir sur place.

site choisi : Lanquais, au pied du château, sur le lac

2015 Lanquais

Situé au Sud du village, lui-même très groupé autour de son église et de sa halle, le lac de Lanquais a été creusé dans un vallon en 1988, à l’emplacement d’une peupleraie bordant un ruisseau, le Couzeau.
Conçu dans le respect du site protégé environnant, il offre un véritable miroir pour le château Renaissance qui le surplombe, attirant les baigneurs l’été, les pêcheurs aux intersaisons et tous ceux qui fréquentent la Grange dîmière voisine. C’est un espace de détente apprécié bordé de sentiers permettant de découvrir autour du village, un patrimoine très divers qui a conservé son authenticité rurale. Avec son île miniature qui lui donne un aspect faussement romantique, le lac sera à n’en pas douter, un écrin de rêve pour accueillir une œuvre d’art…

Vincent OLINET, artiste invité par Les Rives de l’Art…

Ainsi qu’expliqué en haut de cette page, Vincent Olinet n’a pas pu exposer lors de la Biennale EpHémères #5… mais il sera de nouveau invité par Les Rives de l’Art dans un futur proche.

Site de l’artiste

les artistes de la BIENNALE EpHémères #5
projets, œuvres installées durant la Biennale 2015

Jean-Luc BICHAUD

Christophe GONNET

Victoria KLOTZ

Pierre LABAT

Vincent OLINET

Erik SAMAKH

Yuhsin U CHANG

Accueil BIENNALE EpHémères #5                                     Biennales EPHEMERES

haut de page