2015 Les balades d’EpHémères : balade de la rivière Dordogne, de Creysse à Mouleydier/Tuilières

 

La Dordogne à Creysse (24)

La Dordogne à Creysse (24)


Dimanche 27 septembre, rendez-vous était donné à Creysse, tout près des ronds-points investis par l’artiste Pierre LABAT et les apprentis-chaudronniers du lycée des métiers Sud Périgord.
Le long de la Dordogne, sous le soleil, cette dernière balade d’EPHEMERES 2015 nous a menés de Creysse à Tuilières, via Mouleydier.
Jean-Michel Bournazel, maire de Mouleydier, membre du Syndicat intercommunal du Canal de Lalinde, nous a conté l’histoire des « pêcheries » de Mouleydier et de l’impressionnant escalier d’écluses de Tuilières.

Près des oeuvres de Pierre LABAT et des lycéens RCI, réalisées pour la Biennale EPHEMERES 2015…

Rando / découverte des berges de la Dordogne…

Du quai Bella Riva de Creysse jusqu’au pont de Mouleydier, nous avons longé la rivière Dordogne, appréciant la fraîcheur des frondaisons au-dessus de nos têtes, la beauté de la rivière si paisible en ce début d’automne…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Les « pêcheries » de Mouleydier

Il y a fort longtemps, du temps où les saumons étaient nombreux dans la Dordogne, un cluzeau a été creusé dans le roc près de la rivière et aménagé par les villageois de Mouleydier. Et quels aménagements !
« On retrouve les traces de ces pêcheries, dans le recensement du 2 frimaire, an III (22 novembre 1794). En effet, il est fait mention d’un Jean Delmas, dit « Carelle », pêcheur qui exerçait son activité dans les grottes…
… Compte tenu de la configuration des lieux, nous pouvons supposer que les stratégies de capture du poisson pouvaient être les suivantes :
En période de crue de la Dordogne, les eaux envahissent les grottes entraînant les poissons. Il suffit alors aux pêcheurs d’obturer les entrées des grottes pour retenir le poisson prisonnier.
En période de frai, le poisson « remonte ». Pour le capturer, nous supposons que les pêcheurs tendaient des filets, en aval et en amont des pêcheries, et que des hommes depuis des bateaux devaient effrayer les poissons et les diriger vers les grottes.
Des traverses, sortes de pale planches étaient disposées dans les rainures, visibles à l’entrée de la grotte, dans le lit de la rivière.
Des vestiges de parties maçonnées nous laissent imaginer que c’étaient des bacs-réservoirs, dans lesquels les poissons étaient conservés…
… Ces pêcheries sont vraisemblablement uniques dans la vallée de la Dordogne…  »
extrait de les anciennes pêcheries de Mouleydier, site du Pays de Bergerac

Le cluzeau était aussi accessible depuis une maison du village par un escalier creusé dans le rocher. Nul doute qu’il ait beaucoup servi aux Résistants durant la Seconde Guerre Mondiale comme issue de secours : le village de Mouleydier fut pillé et incendié le 21 juin 1944 par les hommes de la 11ème Panzer Division. (juin 1944 : Mouleydier, un Oradour-sur-Glane en Périgord… sur le blog de Jacky Tronel, « histoire pénitentiaire et justice militaire »)
« Sur les parois de la grotte on peut observer les inscriptions des noms de trois maquisards :
– M. Maxime Lavergne
– M. Maurice Loupias, sous-préfet de Bergerac
– M. Gueylard Yves, instituteur »  extrait de les anciennes pêcheries de Mouleydier, site du Pays de Bergerac

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

L’escalier d’écluses de Tuilières

ou… 289 mètres d’une construction impressionnante pour 2 séries de 3 écluses, séparées par un bassin de croisement, permettant aux gabarres de retrouver le lit de la rivière Dordogne située à 23 mètres au-dessous du niveau du canal.
Ce canal, c’est le canal de Lalinde, latéral à la Dordogne, creusé sur 15 km de Mauzac à Tuilières pour éviter entre autres les rapides de Grand Thoret et de la Gratusse avant et après Lalinde. Construit entre 1838 et 1843, il comprend 3 écluses simples et de nombreux ouvrages remarquables sur son parcours. Il se termine par l’escalier d’écluses de Tuilières, doté de 2 maisons éclusières (en amont et en aval) et d’un bassin de cale sèche, en amont de la plus haute écluse. (« écluses de Tuilières », site du Pays-de-Bergerac ; « Canal de Lalinde« , Wikipédia)

2016 : des travaux de réparation des 2 dernières portes d’écluses vers l’aval sont en cours. Le bassin de croisement va-t-il de nouveau pouvoir accueillir des gabarres, touristiques désormais ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En savoir plus sur le canal de Lalinde, géré par le Syndicat intercommunal du canal de Lalinde :
– Vidéo « le canal de Lalinde », de Gimball-prod.tv, filmé par un drone
– film d’animation « écluses de Tuilières », pour l’association de recherche historique Les Pesqueyroux
– vidéo « gabare à Saint Capraise », pour l’association de recherche historique Les Pesqueyroux

 

Et si on continuait jusqu’au barrage de Tuilières…

On ne se lasse pas d’une petite visite à l’ascenseur à poissons…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

… ni de regarder « les Hôtes du Logis », installés par Victoria KLOTZ pour la Biennale EPHEMERES 2015, sur le site du barrage EDF de Tuilières

 

les balades d’EpHémères #5                          balade sous le regard des animaux, Tuilières   

Biennale EPHEMERES #5
Biennale EPHEMERES#5 : Pierre LABAT                Biennale EPHEMERES #5: Victoria KLOTZ

haut de page