2017 Biennale épHémères #6 : Elvire BONDUELLE

Biennale épHémères 2017, 6ème édition
24 juin – 30 septembre 2017

Art et patrimoine en vallée de Dordogne

 

Elvire Bonduelle
les
Moulures 

Elvire Bonduelle a fait mouler la forme de son corps dans du polystyrène expansé pour créer une œuvre rappelant les moulures des appartements haussmanniens,
Après la FIAC-Paris 2015 au Jardin des Tuileries, voici les Moulures sur les terrasses de la Maison de Montard à Lalinde…
Prêts à vous y asseoir pour contempler la Dordogne et ses cygnes ?

Cliquez sur une photo pour entrer dans la galerie.
Cliquez sur la croix en haut, à droite pour refermer.

Créé en 2011, l’ensemble des sculptures disposées s’inspire des moulures de stuc qui décorent les plafonds des logements haussmanniens. Agrandis à échelle humaine et indépendamment de l’architecture, ces ornements deviennent, entre les mains d’Elvire Bonduelle, non seulement des sculptures minimales, mais des objets de mobilier à expérimenter.

Le profil des moulures épouse les formes d’un corps humain standard, assis confortablement. Une telle normalisation a souvent été conçue, au long de la période moderne, comme un progrès pour la relation de l’homme à son espace de vie.

Elle est ici déjouée par l’artiste, qui laisse aux spectateurs et usagers la possibilité de s’approprier ses œuvres librement. Elvire Bonduelle propose de renverser le rapport d’autorité classique de l’œuvre sur le public en invitant les visiteurs à s’asseoir sur les sculptures pour ne plus les contempler elles, mais leur environnement.

Marylou Thiébaud

« Moulures » a été exposée dans le Jardin des Tuileries à Paris, à l’occasion de la FIAC Hors les murs, octobre 2015

Restauration des Moulures

Avant d’être adaptées à Lalinde, les Moulures ont été restaurées par l’entreprise SOCRA de Marsac sur l’Isle.
Cette entreprise est spécialisée dans la restauration et la conservation d’œuvres d’art et de monuments anciens au national comme à l’international. Elle a entre autres restauré l’Archange du Mont St Michel, les marbres de la Galerie des Glaces du Château de Versailles, les fontaines de la Place de la Concorde à Paris

La SOCRA participe désormais à la réalisation d’œuvres d’artistes contemporains : par exemple, la statue invisible de Loris Gréaud dans la pyramide du Louvre

Installation de l’œuvre

Merci à Sylvain Bourget, régisseur de la Biennale épHémères #6, à Alain, Jean-François, Hugues et Matthieu des Rives de l’Art, ainsi qu’à l’employé de la SOCRA.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Elvire Bonduelle, artiste invitée par Les Rives de l’Art

Clic… artistes invités ; Elvire BONDUELLE, FIAC Hors les murs, Paris 2015 ; photo LRA

 

Site choisi, à Lalinde, sur les terrasses de la  Maison de Montard, face à la rivière Dordogne.

Cette propriété, dite « La Maison de Montard », porte le nom de la dernière famille qui l’a habitée. Les premiers bâtiments datent du XVème siècle. après avoir accueilli un procureur du roi, un notaire, un juge, la bâtisse est achetée en 1943 par la commune de Lalinde pour y installer l’hospice. De son passé bourgeois, la demeure a gardé ses fenêtres du XVème siècle et les moulures de stuc du XIXème.

A l’extérieur, sur les terrasses qui offrent l’accès à la rivière Dordogne, les archives photos montrent la présence d’un jardin exotique, d’une serre, d’un bassin et une collection de cactées. Aujourd’hui, ces espaces sont voués à la contemplation face à la rivière et aux nombreux cygnes qui évoluent entre Mauzac et Lalinde

 

Presse 

 

30 juin 2017

Clic… agrandir en pdf

Les artistes de la Biennale épHémères #6
projets, œuvres installées durant la Biennale 2017

Elvire BONDUELLE

Christophe DOUCET

Rainer GROSS

Jean-François NOBLE

Laurent PERBOS

Benoît SCHMELTZ

Elsa TOMKOWIAK

Retrouvez-nous sur facebook                                                                                                              

Biennale épHémères 2017 #6                                                               Les Biennales épHémères