Biennale épHémères 2019 #7 : Johann BERNARD/Suzanne HUSKY, ‘Tinbox mobile’ à Lalinde, camping de La Guillou

Biennale épHémères 2019 #7
Parcours artistique
Art contemporain et patrimoine en Sud Dordogne-Périgord
6 juillet – 30 septembre 2019

 

Lalinde, camping de La Guillou

♦ Invitation spéciale ♦
Johann Bernard/Suzanne HUSKY… et la Tinbox mobile
Hortus gardinus

Hortus gardinus, Johann Bernard/Suzanne HUSKY… et la Tinbox mobile #5. Invitation spéciale à L’Agence Créative pour l’art contemporain / Bordeaux ; photo Les Rives de l’Art

Du camping et de la route apparaît une drôle de structure rouge, dont il faut s’approcher. C’est la Tinbox mobile de Nadia RUSSEL-KISSOON (L’Agence Créative pour l’art contemporain/Bordeaux) où séjournent des œuvres de Suzanne HUSKY et Johann BERNARD.

Au camping, entre ruisseau et rivière, une ‘galerie d’art’

Etrange… On peut dire que la Tinbox est une œuvre en soi, relevant de l’architecture, mobile, destinée à contenir et présenter d’autres œuvres. Une boîte rouge, élaborée en plusieurs dimensions, évoquant tantôt une cabine téléphonique britannique, tantôt un van percé d’ouvertures, ou encore quelque vitrine close dans un cube blanc. Ces créations sont signées Nadia Russell Kissoon, à la tête de L’Agence Créative (Bordeaux) qui les désigne sous le label galerie-œuvre mobileNadia Russell Kissoon estime non sans humour que ses Tinbox sont des châsses. On pense aux coffrets précieux qui conservent de saintes reliques, mais les Tinchâsses mobiles sont plus humblement des espaces de présentation susceptibles d’attirer les passants. Il s’agit de les poser dans des territoires variés « avec une volonté forte de lutter contre l’entre-soi de l’art contemporain ».

Nadia Russell Kissoon a choisi pour épHémères deux artistes qu’elle connaît bien : Suzanne Husky et Johann Bernard. Tous deux sont sensibles aux questions écologiques et visent à donner une dimension sociale à leurs créations. Johann Bernard, excellent dessinateur, réalisera une œuvre in situ. Suzanne Husky, artiste pluridisciplinaire (conception de jardins, céramique, sculpture, vidéos…) aime évoquer les paysages dans lesquels elle installe ses créations. Déjà étonnés par cette drôle de boîte rouge, nous le serons d’autant plus que nous serons sommés de jouer un rôle de voyeur. Les œuvres installées dans la Tinbox se découvrent, en effet, uniquement à travers ses baies vitrées. No entry. Pas toucher. Prière de rêver et d’imaginer… 

Cette approche nomade ne pouvait que rencontrer les attentes et l’enthousiasme d’épHémères. Les lieux inattendus, les mises en scène insolites de l’art contemporain, les rencontres de hasard entre des publics nouveaux et des artistes habitués à d’autres  types d’invitation… La collaboration allait de soi. Le lieu apparut comme une évidence. Un pré, au bord de l’eau, à la pointe paisible d’un… camping. Celui de LALINDE, municipal, sis entre deux eaux, celles du ruisseau de l’Aiguillou et celles de la Dordogne où se plaisent les cygnes. Un espace de verdure et de quiétude tout en bout de terrain.

♦ Le lieu

La Guillou en bord de rivière Dordogne à Lalinde ; Photo Les Rives de l Art

Au bord de la Dordogne, à Lalinde, se trouvaient deux moulins, un grand et un petit. Ils appartenaient à deux meuniers. Le propriétaire du petit reprochait à celui du grand de fermer les vannes d’amont et de l’empêcher de travailler. Tout cela se termina au tribunal, l’ambiance était pesante.
Après moultes péripéties la commune de Lalinde racheta les moulins dans les années 60. A cet endroit un petit ruisseau (L’Aiguillou) épouse la rivière. S’y installe le camping municipal ** du moulin de la Guillou, truffé d’équipements.
Mais c’est le paysage qui nous intéresse.
Entre deux eaux, les arbres et les pelouses bénéficient d’une santé de fer. Aussi cette édition d’épHémères a-t-elle retenu un emplacement bucolique avec vue sur les eaux et les cygnes.

♦ Les pages des artistes invités

          

 

♦ Dossier de presse Hortus gardinus

Contrat de filière Arts plastiques et visuels
Appel à projets 2018 « Actions innovantes »

Capture d’écran L’Agence créative ; clic… dossier de presse

♦ Vernissage

♦ Infos pratiques/Lalinde

→ Situation

→ A Lalinde

Camping de La Guillou très bien indiqué

Clic… agrandir !

♦ Toutes les Infos pratiques


♦ Continuer le parcours d’épHémères 2019

Artistes, œuvres et lieux

     

      

♦ Presse

  

♦ Partenaires et soutiens

Clic entrez sur les sites ou page facebook des partenaires…

→ Spécial : partenariat projet Hortus gardinus
Appel à projets actions innovantes 2018 : Contrat de filière Arts plastiques et visuels
co-signé par l’État, la Région Nouvelle-Aquitaine et le réseau Astre, 
projet porté par L’Agence créative/Bordeaux et Les Rives de l’Art

                    

→ Partenaires et soutiens

 

Biennale épHémères 2019 #7, un Festival en Nouvelle Aquitaine

 

 

un parcours artistique du département de la Dordogne

 

L’association Les Rives de l’Art est membre de ASTRE – Réseau des Arts plastiques et visuels en Nouvelle Aquitaine.


Retrouvez Les Rives de l’Art sur facebook

Biennales épHémères 2019 #7                                                                 Biennales épHémères

haut de page