2016 « Vies d’ici – Vues d’ailleurs » : 20 ans de résidences d’artistes en Dordogne : exposition « Gens d’ici, gens d’ailleurs »

 Dans le cadre de « Vies d’ici – Vues d’ailleurs »

20 ans de résidences d’artistes en Dordogne

2016-residences-20-ans-visuel-01

Cliquer pour agrandir

« Gens d’ici, gens d’ailleurs »

Exposition
Château de Monbazillac
26 septembre – 30 novembre

Artistes invités ayant participé à des Résidence(s) de l’Art en Dordogne
Sylvain BOURGET, Rip HOPKINS, Florent LAMOUROUX

Exposition réalisée grâce aux prêts des artistes, de la Galerie Le Réverbère (Lyon) et de la Galerie Isabelle Gounod (Paris).

Sylvain Bourget s’intéresse aux pratiques performatives dans ce qu’elles ont parfois d’absurde. Il en tire le matériau de sculptures, de dessins ou de vidéos. Lors de sa résidence à Monbazillac en 2009, il s’est penché sur les records effectués par certains dans la fabrication d’objets surdimensionnés : le plus gros marteau, le plus gros tire-bouchon, etc.
À partir de ces exploits, il a réalisé la série des Records, sculptures teintées d’ironie, ouvertes à la réflexion. La série de dessins Performers s’inspire elle aussi du récit d’exploits cités dans le « Guiness des records ».
À côté de ce travail insolite où se mêlent réalisme et burlesque, les photos de Rip Hopkins trouvent leur juste place. Le photographe britannique a réalisé lors de son séjour à Ribérac une série de portraits de ses congénères vivant en Périgord dans des décors, des postures ou des situations peu conventionnelles.
Prêtant à sourire également, les réalisations décalées de Florent Lamouroux se mettant lui-même en scène dans la série des Archétypes complètent avec pertinence cet ensemble artistique. Pour faire écho aux Performers de Sylvain Bourget, il installe ses 1200 hommes en bleu de travail, dans une oeuvre intitulée le sens de la vie…
Agence Culturelle Dordogne-Périgord

♦ Sylvain BOURGET

Artiste invité au château de Monbazillac en 2008-2009 dans le cadre des « Résidence(s) de l’Art en Dordogne », sur proposition de l’artiste Richard FAUGUET.

Les objets records

Le tire-bouchon (1/31ème), Le marteau (1/18ème), La boule à facettes (1/36ème), La chaussure (1/17ème), la boîte en carton (1/29ème), Le pot de crème (1/30ème),
Le pot de yaourt (1/18ème) . 2009
Socles laqués, personnages en résine.
A propos de l’œuvre  : Prenant pour point de départ des objets détenant le titre de « plus grand » – le plus grand marteau du monde, le plus grand tire-bouchon, la plus grande chaussure, etc – , Sylvain BOURGET a conçu une série d’installations associant certains objets manufacturés à des figurines réalisées à l’échelle de chaque record. Il permet ainsi d’imaginer la taille de ces objets, et nous interroge sur leur nature même, à la fois sculpturale, fonctionnelle et performative.

⇒ Balacing on chin – 2016

27 dessins encadrés, acrylique sur papier
A propos de l’œuvre : la pratique consistant à faire tenir en équilibre sur son menton un objet du quotidien pendant quelques secondes est à l’origine de cette série de dessins. Cet équilibre reprend le mode opératoire du jongleur mais il s’en éloigne du fait qu’il pratiqué avec des objets du quotidien dans l’espace domestique. Il est
enregistré en vidéo de manière amateur et diffusé sur internet. Son caractère répétitif et le nombre de ses pratiquants posent la question du rituel autour de ce geste insolite.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

⇒ Pour en savoir plus :

♣ Page « artiste invité » de Sylvain BOURGET sur le site des Rives de l’Art
avec les liens vers sa résidence d’artiste en 2008/2009
et les ateliers artistiques menés en 2015 et 2016 lors de Samedis de l’art en famille

2008 exposition Sylvain BOURGET Bernard DUPUY © DR photos (20)

Sylvain BOURGET (© photo Bernard DUPUY) ; cliquer pour entrer sur la page

Site internet de Sylvain BOURGET

 

♦ Florent LAMOUROUX

2016-oeuvre-de-florent-lamouroux-expo-residence-florent-lamouroux-2

Affiche de Florent Lamouroux à l’entrée du château de Monbazillac © Florent Lamouroux

Artiste invité en 2011 en Monpaziérois dans le cadre des « Résidence(s) de l’Art en Dordogne » autour de la thématique Art et mémoire.

⇒ Castings- 2011

6 tirages numériques contrecollés sur pvc.
A propos de l’oeuvre : explorant les notions d’identité et de territoire, Florent LAMOUROUX a complété ses Castings, collection de portraits dans lesquels il se met lui-même en scène, dans la peau de personnages typiques du contexte – social et géographique – dans lequel il les réalise. A Monpazier, revêtu de costumes confectionnés dans des sacs plastiques (avec des objets toujours moulés-sculptés dans des sacs plastiques) il ainsi incarné tour à tour le chasseur, Le ramasseur de champignons ou encore le rugbyman …

Autoportraits aux torchons – 2004

A propos de l’œuvre : L’enfant joue sa vie, avec tout et à n’importe quel moment. Cela traduit une grande capacité d’imagination et une économie de moyen certaine : Se déguiser, se mettre dans la peau de personnages réels ou de fiction avec ce qui lui tombe sous la main.
C’est à partir de ces bases que Florent LAMOUROUX continue de développer son rapport au monde.
Le protocole photographique est basé sur les souvenirs d’enfance de l’artiste, lors des moments passés à table. 15 ans plus tard, dans une mise en scène épurée dans laquelle un éclairage zénithal au néon accentue les traits de son visage pour un effet grotesque, il entreprend de réaliser le plus grand nombre de portraits possible avec pour seul attribut identitaire cet objet du quotidien et inattendu qu’est le torchon.2016-oeuvre-de-florent-lamouroux-expo-residence-florent-lamouroux-8

⇒ Les sens de la vie : les ouvriers – 2004

plastique polycarbonate teinté dans la masse.
dimensions variables.
A propos de l’œuvre : Il s’agit d’une installation composée de 800 figurines en plastique bleu de 6 cm de hauteur chacune, coulées par injection. Comme à son habitude, l’artiste s’est mis en scène, déguisé en ouvrier, puis a été scanné et modélisé selon 3 postures de travail différentes, étudiées préalablement en entreprise. Cependant il ne reste plus que les manches car les outils ont été supprimés. De façon imaginaire, en prolongeant ces manches par d’éventuelles banderoles, pancartes ou bâton, cette posture de travail initiale prend alors un tout autre sens : celui de la manifestation.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

⇒ Pour en savoir plus :

♣ Page « artiste invité » de Florent LAMOUROUX
sur le site des Rives de l’Art
avec le lien vers l’oeuvre présentée lors de la Biennale EpHémères
2013,
au Château de Monbazillac

holidays oeuvre de Florent LAMOUROUX (18)

Florent LAMOUROUX, « Holidays », EpHémères 2013 ; cliquez pour entrer sur la page

Site internet de Florent LAMOUROUX

 

♦ RIP HOPKINS

Artiste invité à Ribérac en 2009 dans le cadre des « Résidence(s) de l’Art en Dordogne », autour de la thématique l’Image en question.

⇒ Another country – 2000

15 photographiques encadrées sous verre
Artiste accueilli à Ribérac en 2009 dans le cadre des « Résidences de l’Art en Dordogne », autour de la thématique l’ image en question.
A propos de l’œuvre : Another Country est un travail personnel et documentaire réalisé par le photographe Rip Hopkins auprès de Britanniques installés en Dordogne. Il a ainsi réalisé 79 portraits hauts en couleurs teintés de burlesque ou de nostalgie, mettant en scène ses compatriotes expatriés dans le Ribéracois et évoquant leurs choix, leurs doutes et leurs espoirs.

rip-hopkins-200-serie-another-country-extrait

⇒ Pour en savoir plus :

♣ Page « artiste exposé » de Rip HOPKINS sur le site des Rives de l’Art

2016-oeuvres-de-rips-hopkins-expo-residence-2

cliquer pour entrer


Site internet de Rip HOPKINS

♦ Partenaires

Cliquer pour entrer sur les sites des partenaires de cette exposition.

LOGO-Préfecture de région-ALPC            2016 logo REGION        2015 logo Conseil Departemental Dordogne      2015 logo Agence culturelle couleur

logo Cave Monbazillac       logo-galerie-le-reverbere       logo-galerie-isabelle-gounod

Les Rives de l’Art : Résidences d’artistes

« Vies d’ici – Vues d’ailleurs « : 20 ans de résidences d’artistes en Dordogne

haut de page